Films

Marvin ou la belle éducation

Anne Fontaine


France, 2017

Temps de lecture: 2 minutes
Marvin ou la belle éducation - photo 1

Marvin Bijou est au collège et la vie n’est pas rose pour lui. Il porte le poids de deux hontes qui l’empêchent de se sentir à sa place : d’une part, celle d’être issu d’une famille pauvre, avec des parents peu éduqués pour ne pas dire rustres, et d’autre part celle d’être attiré par les garçons dans ce milieu où cela n’est pas toléré. Fragile, en retrait, et de plus affublé d’un nom difficile à porter, Marvin est victime de harcèlement scolaire et ne trouve de soutien nulle part. C’est la rencontre avec le théâtre qui va lui ouvrir la voie vers une autre vie, un autre milieu, une autre façon d’être et de penser.

Marvin ou la belle éducation - photo 2

Une dizaine d’année plus tard, après des études de théâtre, Marvin arrive à Paris pour faire carrière. Il rencontre Abel, directeur du Centre d’Art Dramatique qui le prend sous son aile, l’encourage et devient un modèle de réussite. Malgré cette nouvelle vie qui s’ouvre à lui, plus proche de ses aspirations, Marvin ne parvient toujours pas à s’épanouir : il n’assume pas ses origines et reste marqué par les brimades qu’il a subies petit. Il décide alors de régler ses comptes avec le passé, à travers une pièce qui décrit ce qu’il a vécu.

Marvin ou la belle éducation est inspiré du livre En finir avec Eddy Bellegueule d’Edouard Louis, mais ne reprend pas fidèlement le récit initial. En décrivant le long parcours de Marvin pour être enfin lui-même, son introversion, sa maladresse et son audace mélangées, la réalisatrice Anne Fontaine a voulu montrer comment il est possible d’échapper à sa condition. 

Marvin ou la belle éducation