BD / Mangas

Kari

Amruta Patil


Au diable Vauvert, 2008

Temps de lecture: 1 minutes
Kari - photo 1

Kari vit à Bombay — “Smog City”. Ou plutôt survit, après la perte de son amour idéalisé, Ruth. Depuis, elle erre dans la ville comme une somnambule, en observant son agitation avec une fascination mêlée de dégoût.

Tiraillée entre les tribulations de ses colocs, son travail de publicitaire, la culpabilité de décevoir ses parents, la maladie de son amie Angel, elle déambule essayant de trouver un sens à sa vie. Pourtant rien ne semble réveiller la flamme qui l’animait lorsqu’elle fréquentait Ruth.

Le roman illustre — toujours à la frontière entre la réalité et le rêve — les problématiques d’une certaine jeunesse indienne. Amours, vie en communauté, maladie, mort.

Le livre Kari n’est pas vraiment de la bande dessinée traditionnelle mais plutôt un roman illustré. Dans un univers noir et blanc très graphique — éclairé par quelques passages colorés, Amruta Patil décrit la société indienne avec ses contrastes et ses fractures. Son personnage Kari est tout aussi double, la question de l’identité sexuelle émergeant avec subtilité.

Un roman onirique à conseiller aux amatrices et amateurs de poésie.

Kari - photo 2